Des articles

1 : Préliminaires


  • 1.1 : Systèmes de nombres
    Dans cette section, nous présentons les systèmes de numération avec lesquels nous travaillerons dans le reste de ce texte.
  • 1.2 : Résolution d'équations
    Dans cette section, nous passons en revue les compétences en résolution d'équations qui sont préalables à la réussite de la matière de ce texte. Avant d'énumérer les outils utilisés dans le processus de résolution d'équations, assurons-nous que nous comprenons ce que signifie l'expression « résoudre pour x ».
  • 1.3 : Logique
    Deux des mots les plus subtils de la langue anglaise sont les mots « et » et « ou ». L'un n'a que trois lettres, l'autre deux, mais c'est absolument incroyable à quel point ces deux petits mots peuvent causer de confusion. Notre intention dans cette section est d'éclaircir le mystère entourant ces mots et de vous préparer aux mathématiques qui dépendent d'une compréhension approfondie des mots « et » et « ou ».
  • 1.4 : Inégalités composées
    Cette section traite d'une technique utilisée pour résoudre les inégalités composées, qui est une expression qui fait généralement référence à une paire d'inéquations reliées soit par le mot « et » ou le mot « ou ».
  • 1.5 : Chapitre 1 Exercices avec solutions

Préliminaires en construction

Des préliminaires (ou « préliminaires ») peuvent figurer dans les documents d'appel d'offres, fournissant une description d'un projet qui permet au contractant d'évaluer les coûts qui, bien qu'ils ne fassent partie d'aucun des lots de travaux requis par le contrat, sont requis par la méthode et les circonstances des travaux.

NBS suggère que « le but des préliminaires est de décrire les travaux dans leur ensemble et de spécifier les conditions générales et les exigences pour leur exécution, y compris des éléments tels que la sous-traitance, les approbations, les essais et l'achèvement. Les préliminaires et les sections de travail décrivent ensemble ce qui est requis pour terminer les travaux requis par le contrat.

Les coûts liés aux préliminaires peuvent également être appelés « préliminaires » ou « préliminaires », ou comme « frais généraux du site », ou des éléments de frais généraux ou des dépenses. Le Code of Estimating Practice publié par le Chartered Institute of Building (CIOB) décrit les préliminaires comme :

'. le coût de l'administration d'un projet et de la fourniture de l'usine générale, du personnel du site, des installations et des services basés sur le site et d'autres éléments non inclus dans les tarifs.

Les préliminaires dans les documents d'appel d'offres peuvent inclure :

  • Un résumé général.
  • Des instructions de procédé.
  • Informations préalables à la construction.
  • Une description de toutes les conditions de planification ou d'autres conditions qui peuvent affecter les travaux à effectuer par l'entrepreneur.
  • Une description de toutes les approbations statutaires en suspens qui pourraient incomber à l'entrepreneur.
  • Exigences relatives aux murs mitoyens ou autres accords avec ou droits des voisins (tels que les droits à la lumière).
  • Toute obligation des services d'urgence.
  • Une description des informations de rapport que le contractant devra soumettre (souvent sur une base mensuelle) décrivant l'avancement de la construction (y compris un programme de chemin critique détaillé, des indicateurs de performance clés et une analyse de la valeur acquise). Voir Rapports d'avancement de la construction pour plus d'informations.
  • Une description de la stratégie de mise en service, séparant la mise au travail et l'équilibre entre les tâches et la vérification indépendante par l'équipe de consultants.
  • Rapports pertinents (tels que les rapports de sol).
  • Un calendrier de diffusion des informations.
  • Procédures de gestion de la qualité.
  • Les relations de travail.
  • Calendriers de maquettes, d'essais et d'échantillons requis de l'entrepreneur.
  • Le mode de sous-traitance.
  • Exigences en matière d'assurance, de cautionnement d'exécution, de garanties et de garanties de produits (pour l'entrepreneur et les sous-traitants).
  • Exigences pour le manuel d'exploitation et de maintenance (l'équipe de gestion des installations du client peut souhaiter faire des commentaires à ce sujet).
  • Exigence de prendre des photos d'avancement sur site pendant la construction et hors site pendant la fabrication.
  • Dates de possession partielle.
  • Pratiques collaboratives.
  • Exigences et protocoles de modélisation des informations du bâtiment (BIM) (y compris l'exigence de BIM dans les sous-contrats).
  • Plan de gestion des déchets du site.
  • Préliminaires du chantier de l'entrepreneur, tels que personnel, dispositions sociales, bureaux de chantier, usine, évacuation des déchets du chantier, eau, électricité, mobilier, TIC et consommables, tarifs, protection du travail, vêtements de protection, transport sur site, implantation, frais de contrôle de construction, etc. .

NB : Les préliminaires ne doivent pas être confondus avec les « préambules » qui exposent des éléments tels que les procédures d'appel d'offres, qui n'affecteront pas le prix du contractant. Pour plus d'informations, voir Différence entre les préliminaires et les préambules.

'. éléments qui ne peuvent pas être affectés à un élément, un sous-élément ou un composant spécifique. Les préliminaires de l'entrepreneur principal comprennent les coûts de l'entrepreneur principal associés à la gestion et au personnel, à l'établissement du site, aux services temporaires, à la sécurité, à la sûreté et à la protection de l'environnement, au contrôle et à la protection, à l'installation mécanique d'utilisateur commun, aux travaux temporaires d'utilisateur commun, à la tenue des dossiers du site, à l'achèvement et à la publication -conditions d'achèvement, nettoyage, frais et charges, services et assurances des sites, cautions, garanties et garanties. Les préliminaires de l'entrepreneur principal excluent les coûts associés aux préliminaires du sous-traitant, qui doivent être inclus dans les taux unitaires appliqués aux travaux de construction.

Selon le « Formulaire élémentaire d'analyse des coûts, principes, instructions, éléments et définitions, 4e édition (NRM) » rédigé par la RICS en 2012 et publié par le BCIS, « le coût des travaux préliminaires pour le bâtiment en cours d'analyse doit être indiqué et exprimé sous la forme un pourcentage du montant du marché hors préliminaires, imprévus et, le cas échéant, honoraires de conception de l'entrepreneur.'

« … les préliminaires qui concernent spécifiquement les travaux de construction qui doivent être exécutés par un sous-traitant. Les coûts associés aux préliminaires du sous-traitant doivent être inclus dans les taux unitaires appliqués aux sous-éléments et aux composants individuels.»


Les calendriers de la compétition sont les suivants. [1]

  • Certaines dates de rondes dans les fédérations respectives se chevauchent en raison de la programmation séparée des zones/sous-zones.

Les structures des tours préliminaires sont les suivantes et se réfèrent aux différents niveaux du système non officiel de ligue australienne de football :

  • Le tour de qualification:
  • 55 clubs victoriens du niveau 9 et des ligues régionales sont entrés à ce stade.
  • Premier tour:
  • 72 clubs victoriens (28 du tour précédent et 44 équipes du niveau 8) sont entrés à ce stade.
  • Deuxième tour:
  • 122 clubs de Nouvelle-Galles du Sud de niveau 6 et inférieur sont entrés dans cette étape.
  • 46 clubs du nord de la Nouvelle-Galles du Sud de niveau 4 et moins sont entrés dans cette étape.
  • 87 clubs du Queensland (niveau 4 et inférieur) sont entrés dans cette étape.
  • 62 clubs victoriens (38 du tour précédent et 24 équipes du niveau 7) sont entrés dans cette étape.
  • 24 clubs d'Australie-Occidentale de niveau 5 et inférieur, y compris des ligues régionales, sont entrés dans cette étape.
  • Troisième tour :
  • 13 clubs du Territoire de la capitale australienne de niveau 3 et inférieur sont entrés dans cette étape.
  • 90 clubs de Nouvelle-Galles du Sud (67 du tour précédent et 23 équipes des niveaux 4 à 5) entrent dans cette étape.
  • 44 clubs du nord de la Nouvelle-Galles du Sud (33 du tour précédent et 11 de niveau 3) sont entrés dans cette étape.
  • 76 clubs du Queensland (50 du tour précédent et 26 équipes de niveau 4 et inférieur) sont entrés dans cette étape.
  • 41 clubs d'Australie du Sud de niveau 3 et inférieur sont entrés dans cette étape.
  • 12 clubs de Tasmanie de niveau 3 et inférieur sont entrés dans cette étape.
  • 100 clubs victoriens (31 du tour précédent et 68 équipes des niveaux 3-6) sont entrés dans cette étape.
  • 42 clubs d'Australie-Occidentale (12 du tour précédent et 30 équipes des niveaux 3 et 4) sont entrés dans cette étape.
  • Quatrième tour :
  • 16 clubs du Territoire de la capitale australienne (8 du tour précédent et 8 équipes du niveau 2) sont entrés dans cette étape.
  • 64 clubs de Nouvelle-Galles du Sud (45 du tour précédent et 19 équipes des niveaux 2-3) sont entrés dans cette étape.
  • 32 clubs du nord de la Nouvelle-Galles du Sud (22 du tour précédent et 10 de niveau 2) sont entrés dans cette étape.
  • 11 clubs du Territoire du Nord (7 de Norzone (Darwin) et 4 de FICA (Alice Springs)) des niveaux 2 à 3 sont entrés dans cette étape.
  • 64 clubs du Queensland (39 du tour précédent et 25 équipes de niveau 2 et 3) sont entrés dans cette étape.
  • 32 clubs d'Australie du Sud (21 du tour précédent et 11 équipes du niveau 2) sont entrés dans cette étape.
  • 16 clubs de Tasmanie (6 du tour précédent et 10 équipes de niveau 2 et 3) sont entrés dans cette étape.
  • 64 clubs victoriens (50 du tour précédent et 14 équipes du niveau 2) sont entrés dans cette étape.
  • 32 clubs d'Australie-Occidentale (21 du tour précédent et 11 équipes du niveau 2) sont entrés dans cette étape.
  • Cinquième tour :
  • 8 clubs du Territoire de la capitale australienne ont atteint ce stade.
  • 32 clubs de Nouvelle-Galles du Sud ont atteint ce stade.
  • 16 clubs du nord de la Nouvelle-Galles du Sud ont atteint ce stade.
  • 8 clubs du Territoire du Nord (6 du tour précédent et 2 équipes Norzone (Darwin) du niveau 2) sont entrés dans cette étape.
  • 32 clubs du Queensland ont atteint ce stade.
  • 16 clubs d'Australie du Sud ont atteint ce stade.
  • 8 clubs de Tasmanie ont atteint ce stade.
  • 32 clubs victoriens ont progressé jusqu'à ce stade.
  • 16 clubs d'Australie-Occidentale ont atteint ce stade.
  • Sixième tour :
  • 4 clubs du Territoire de la capitale australienne ont atteint ce stade.
  • 16 clubs de Nouvelle-Galles du Sud ont atteint ce stade.
  • 8 clubs du nord de la Nouvelle-Galles du Sud ont atteint ce stade.
  • 4 clubs du Territoire du Nord ont progressé jusqu'à ce stade.
  • 16 clubs du Queensland ont atteint ce stade.
  • 8 clubs d'Australie du Sud ont atteint ce stade.
  • 4 clubs de Tasmanie ont atteint ce stade.
  • 16 clubs victoriens passeront à ce stade.
  • 8 clubs d'Australie-Occidentale ont atteint ce stade.
  • Septième tour :
  • Les quatre équipes les moins bien classées de la A-League 2020-2021 se qualifieront pour deux places en seizièmes de finale.
  • 2 clubs du Territoire de la capitale australienne ont progressé jusqu'à ce stade, qui servira de finale de la Coupe de la Fédération.
  • 8 clubs de Nouvelle-Galles du Sud ont atteint ce stade. Les 4 vainqueurs se qualifient également pour les phases finales de la Waratah Cup.
  • 4 clubs du nord de la Nouvelle-Galles du Sud passeront à ce stade.
  • 2 clubs du Territoire du Nord passeront à ce stade, qui servira de finale de la Coupe des Ministres des Sports.
  • 8 clubs du Queensland sont passés à ce stade 2 du centre et du nord du Queensland et 6 du sud-est du Queensland.
  • 4 clubs d'Australie du Sud passeront à ce stade. Les 2 vainqueurs participeront également à la Grande Finale de la Coupe de la Fédération.
  • 2 clubs de Tasmanie ont progressé jusqu'à ce stade, qui servira de Grande Finale de la Coupe Milan Lakoseljac.
  • 8 clubs victoriens passeront à ce stade. Les 4 vainqueurs se qualifient également pour les phases finales de la Dockerty Cup.
  • 4 clubs d'Australie-Occidentale passeront à ce stade. Les 2 vainqueurs participeront également à la Finale de la Football West State Cup.
Fédération Zone Sous-zone
FA = Football Australie (A-League)
ACT = Territoire de la capitale australienne
NSW = Nouvelle-Galles du Sud
NNSW = Nord de la Nouvelle-Galles du Sud NTH = Nord
STH = Sud
NT = Territoire du Nord ASP = Alice Springs
DAR = Darwin
QLD = Queensland CNQ = Centre et Nord du Queensland FNQ = Grand Nord Queensland
CQ = Central Queensland
MR = Région Mackay
NQ = Nord du Queensland
WB = Large Baie
SEQ = Sud-Est du Queensland
SA = Australie du Sud
TAS = Tasmanie
CIV = Victoria
WA = Australie occidentale

Le tirage au sort du tour de qualification a eu lieu le 4 février 2021. Un total de 55 clubs de la Men's State League 5, de la Bendigo Amateur Soccer League, de la Ballarat & District Soccer Association, de la Sunraysia, de la Metropolitan League et de la Latrobe Valley Soccer League à Victoria ont participé à ce étape. [2]


A. Lors du dépôt d'une requête alléguant que le requérant est ou a été, dans un délai raisonnable, victime de violence familiale, le tribunal peut émettre une ordonnance de protection préliminaire contre une personne présumée maltraiter afin de protéger la santé et la sécurité du requérant ou de tout membre de la famille ou du foyer du requérant. L'ordonnance peut être rendue dans le cadre d'une procédure ex parte sur motif valable démontré lorsque la requête est appuyée par un affidavit ou un témoignage sous serment devant le juge ou l'agent d'accueil. Si une ordonnance ex parte est délivrée sans qu'un affidavit ou un formulaire rempli tel que prescrit par la sous-section D du § 16.1-253.4 ne soit présenté, le tribunal, dans son ordonnance, indique la base sur laquelle l'ordonnance a été rendue, y compris un résumé de la allégations formulées et les conclusions du tribunal. Un danger immédiat et présent de violence familiale ou des preuves suffisantes pour établir la cause probable que la violence familiale s'est produite récemment constituent un motif valable. La preuve que le requérant a été victime de violence familiale dans un délai raisonnable et la preuve d'un danger immédiat et actuel de violence familiale peuvent être établies en démontrant que (i) la personne prétendument maltraitée est incarcérée et doit être libérée de l'incarcération dans les 30 jours suite à la requête ou a été libéré de prison dans les 30 jours précédant la requête, (ii) le crime pour lequel la personne prétendument maltraitante a été condamnée et incarcérée impliquait des violences familiales contre le requérant, et (iii) la personne prétendument maltraitante a fait des menaces contact avec le requérant alors qu'il était incarcéré, montrant une menace renouvelée pour le requérant de violence familiale.

Une ordonnance de protection préliminaire peut inclure l'une ou plusieurs des conditions suivantes à imposer à la personne présumée maltraiter :

1. Interdire les actes de violence familiale ou les infractions criminelles qui entraînent des blessures à la personne ou aux biens.

2. Interdire les contacts du défendeur avec le requérant ou les membres de la famille ou du foyer du requérant que le tribunal juge nécessaires pour la santé ou la sécurité de ces personnes.

3. Accorder au requérant la possession des locaux occupés par les parties à l'exclusion de la personne prétendument maltraitante, cependant, aucune telle concession de possession n'affectera le titre de tout bien immobilier ou personnel.

4. Interdire au défendeur de mettre fin à tout service public nécessaire dans un local dont le requérant a obtenu la possession en vertu de la sous-section 3 ou, le cas échéant, ordonner au défendeur de rétablir les services publics dans ces locaux.

5. Accorder au requérant et, le cas échéant, à tout autre membre de la famille ou du ménage du requérant, l'usage exclusif et la possession d'un numéro de téléphone cellulaire ou d'un appareil électronique. Le tribunal peut interdire au défendeur de résilier un numéro de téléphone cellulaire ou un appareil électronique avant l'expiration de la durée du contrat avec un fournisseur tiers. Le tribunal peut interdire au défendeur d'utiliser un téléphone cellulaire ou un autre appareil électronique pour localiser le requérant.

6. Accorder au requérant la possession ou l'utilisation temporaire d'un véhicule à moteur appartenant au requérant seul ou détenu conjointement par les parties à l'exclusion de la personne présumée maltraitante, cependant, aucune telle attribution de possession ou d'utilisation n'affectera le titre du véhicule.

7. Exiger que la personne présumée maltraitante fournisse un logement alternatif convenable au requérant et à tout autre membre de la famille ou du ménage et, le cas échéant, obliger le défendeur à payer des acomptes pour connecter ou rétablir les services publics nécessaires dans le logement alternatif fourni.

8. Accorder au requérant la possession de tout animal de compagnie tel que défini au § 3.2-6500 si ce requérant répond à la définition de propriétaire au § 3.2-6500.

9. Toute autre réparation nécessaire à la protection du requérant et des membres de la famille ou du ménage du requérant.

B. Le tribunal doit immédiatement, mais dans tous les cas au plus tard à la fin du jour ouvrable au cours duquel l'ordonnance a été rendue, saisir et transférer électroniquement au Virginia Criminal Information Network les informations d'identification de l'intimé ainsi que le nom, la date de naissance, le sexe , et la race de chaque personne protégée fournis au tribunal. Une copie d'une ordonnance de protection préliminaire contenant de telles informations d'identification doit être immédiatement transmise à l'organisme d'application de la loi principal responsable de la signification et de l'inscription des ordonnances de protection. Dès réception de l'ordre par l'agence principale chargée de l'application de la loi, l'agence doit immédiatement vérifier et saisir toute modification nécessaire des informations d'identification et d'autres informations appropriées requises par le Département de la police d'État dans le Virginia Criminal Information Network établi et maintenu par le Département conformément au chapitre 2 (§ 52-12 et suivants) du titre 52 et l'ordonnance est immédiatement signifiée à la personne prétendument maltraitée en personne conformément aux dispositions du § 16.1-264 et dûment renvoyée au tribunal. Toutefois, si l'ordonnance est rendue par la cour de circuit, le greffier de la cour de circuit doit transmettre sans délai une copie certifiée conforme de l'ordonnance contenant les informations d'identification de l'intimé et le nom, la date de naissance, le sexe et la race de chaque personne protégée fournie à le tribunal à l'organisme d'application de la loi principal fournissant le service et l'entrée des ordonnances de protection et à la réception de l'ordonnance, l'organisme d'application de la loi principal doit saisir le nom de la personne faisant l'objet de l'ordonnance et d'autres informations appropriées requises par le Département d'État Police dans le Virginia Criminal Information Network établi et maintenu par le département conformément au chapitre 2 (§ 52-12 et suivants) du titre 52 et l'ordonnance doit être signifiée immédiatement à la personne qui aurait abusé en personne, comme prévu au § 16.1-264 . Lors de la signification, l'agence qui effectue la signification doit saisir la date et l'heure de la signification et d'autres informations appropriées requises par le Département de la police d'État dans le réseau d'information criminelle de Virginie et les renvoyer au tribunal. L'ordonnance préliminaire précise une date pour l'audience complète. L'audience a lieu dans les 15 jours suivant la délivrance de l'ordonnance préliminaire, à moins que le tribunal ne soit clos en application du § 16.1-69.35 ou 17.1-207 et que cette clôture empêche la tenue de l'audience dans ce délai, auquel cas l'audience aura lieu le lendemain et non un samedi, un dimanche, un jour férié légal ou un jour où le tribunal est légalement fermé. Si ce tribunal est fermé en application des § 16.1-69.35 ou 17.1-207, l'ordonnance provisoire de sauvegarde reste en vigueur jusqu'à sa dissolution par cette juridiction, jusqu'à ce qu'une autre ordonnance provisoire de sauvegarde soit prononcée, ou jusqu'à ce qu'une ordonnance conservatoire soit prononcée. . Si l'intimé ne se présente pas à cette audience parce que l'intimé n'a pas été personnellement signifié, ou s'il a été incarcéré et non transporté à l'audience, le tribunal peut prolonger l'ordonnance de protection pour une période n'excédant pas six mois. L'ordonnance de protection prolongée est signifiée sans délai au défendeur. Toutefois, sur requête de l'intimé et pour motif valable, le tribunal peut poursuivre l'audience. L'ordonnance préliminaire demeure en vigueur jusqu'à l'audience. Sur demande après l'émission de l'ordonnance, le greffier fournit au requérant une copie de l'ordonnance et des informations concernant la date et l'heure de la signification. L'ordonnance précise en outre que l'une ou l'autre des parties peut à tout moment déposer une requête auprès du tribunal demandant une audience pour dissoudre ou modifier l'ordonnance. L'audition de la requête a préséance sur le rôle du tribunal. Sur requête du requérant pour dissoudre l'ordonnance de protection préliminaire, une ordonnance de dissolution peut être rendue ex parte par le tribunal avec ou sans audience. Si une audience ex parte est tenue, elle est entendue par le tribunal dès que possible. Si une ordonnance de dissolution est émise ex parte, le tribunal signifie une copie de cette ordonnance de dissolution au défendeur conformément aux §§ 8.01-286.1 et 8.01-296.

Dès réception du retour de signification ou d'une autre preuve de signification conformément à la sous-section C du § 16.1-264, le greffier transmet sans délai une copie certifiée conforme de l'ordonnance provisoire de sauvegarde à l'organe principal chargé de l'application des lois, et l'organe vérifie immédiatement et entrer toute modification nécessaire dans le Virginia Criminal Information Network comme décrit ci-dessus. Si l'ordonnance est ultérieurement dissoute ou modifiée, une copie de l'ordonnance de dissolution ou de modification doit également être attestée, transmise sans délai à l'autorité principale chargée de l'application de la loi chargée de la signification et de l'inscription des ordonnances conservatoires, et dès réception de l'ordonnance par la loi primaire. -agence d'application de la loi, l'agence doit immédiatement vérifier et saisir toute modification nécessaire des informations d'identification et d'autres informations appropriées requises par le Département de la police d'État dans le Virginia Criminal Information Network comme décrit ci-dessus et l'ordre doit être signifié immédiatement et le retour en bonne et due forme effectué au tribunal.

C. L'ordonnance préliminaire prend effet dès sa signification à personne à la personne présumée maltraitante. Sauf disposition contraire du § 16.1-253.2, une violation de l'ordonnance constitue un outrage au tribunal.

D. Lors d'une audience complète sur la requête, le tribunal peut émettre une ordonnance de protection en vertu du § 16.1-279.1 si le tribunal constate que le requérant a prouvé l'allégation de violence familiale par une prépondérance des preuves.

E. Ni un organisme d'application de la loi, l'avocat du Commonwealth, un tribunal ni le bureau du greffier, ni aucun de leurs employés, ne peuvent divulguer, sauf entre eux, l'adresse résidentielle, le numéro de téléphone ou le lieu de travail de la personne protégée par l'ordonnance ou celle de la famille de cette personne, sauf dans la mesure où la divulgation est (i) requise par la loi ou les règles de la Cour suprême, (ii) nécessaire à des fins d'application de la loi, ou (iii) autorisée par le tribunal pour une bonne cause.

F. Tel qu'utilisé dans cette section, le terme « copie » comprend une copie en fac-similé.

G. Aucuns frais ne seront facturés pour le dépôt ou la signification d'une requête ou d'une ordonnance en vertu du présent article.

H. Lors de la délivrance d'une ordonnance de protection préliminaire, le greffier du tribunal met à la disposition du requérant les informations publiées par le Département des services de justice pénale pour les victimes de violence domestique ou pour les requérants dans les cas d'ordonnance de protection.

1984, ch. 631 1987, ch. 497 1988, ch. 165 1992, ch. 886 1994, ch. 907 1996, ch. 866 1997, ch. 603 1998, ch. 684 2000, cc. 34, 654 2001, ch. 101 2002, cc. 508, 810, 818 2006, ch. 308 2007, ch. 205 2008, cc. 73, 246 2009, cc. 343, 732 2011, cc. 445, 480 2014, ch. 346 2018, cc. 38, 652 2019, cc. 197, 718 2020, ch. 137.

Les chapitres des actes d'assemblée référencés dans la citation historique à la fin de cette section peuvent ne pas constituer une liste exhaustive de ces chapitres et peuvent exclure les chapitres dont les dispositions ont expiré.


Virginia n°1 au classement préliminaire de la NCAA

Virginia a subi une surprenante défaite à domicile contre Virginia Tech, non classée, mettant ainsi fin à sa séquence de victoires consécutives à 16 matchs.

Une défaite récente n'a pas suffi à influencer le comité de basket-ball de la division I de la NCAA. Les Cavaliers sont toujours considérés comme la meilleure équipe du pays un mois avant la sélection dimanche.

Virginia était la première tête de série au classement préliminaire du tournoi NCAA publié dimanche, un jour après avoir perdu contre les Hokies. Villanova, Xavier et Purdue ont remporté les autres têtes de série n ° 1.

"La Virginie est une équipe défensive dominante, mais elle est bien meilleure offensivement qu'elle ne l'a été", a déclaré le président du comité et directeur sportif de Creighton, Bruce Rasmussen, lors de l'émission de sélection. «Ils ont une grande force de calendrier et ils ont une fiche de 10-1 à domicile.»

La NCAA a suivi le précédent établi par les éliminatoires du football universitaire il y a un an en publiant son classement tôt pour obtenir un soutien pour la sélection dimanche. Les classements préliminaires se sont maintenus : le comité a conservé 15 des 16 premières têtes de série.

Cette année, le comité utilise un nouveau système de quadrants qui donne plus de poids aux victoires sur la route et sur les terrains neutres.

Virginia, n ° 2 dans le sondage de l'Associated Press, a cinq victoires dans le quadrant 1 et quatre victoires contre les 10 meilleures équipes RPI. Les quatre meilleures équipes sont un total de 40-8 à l'extérieur cette saison.

Les Cavaliers (23-2, 12-1 ACC) joueraient à Atlanta en tant que tête de série n ° 1 dans le Sud, une région qui comprend Cincinnati, Michigan State et Tennessee.

Villanova, la tête de série numéro 2, est en tête de la région de l'Est à Boston avec Duke, Texas Tech et Ohio State.

Xavier était la tête de série numéro un dans la région du Midwest, rejoint par Auburn, Clemson et Oklahoma à Omaha.

Purdue, malgré la perte de ses deux matchs la semaine dernière, est n ° 1 dans la région de l'Ouest avec le Kansas, la Caroline du Nord et l'Arizona à Los Angeles.

Le comité avait à l'origine le Kansas dans le sud, mais a échangé avec Cincinnati à l'ouest pour égaliser les régions. Il a également placé Clemson, tête de série numéro 3, à Omaha car il y avait déjà des équipes ACC à Boston et Atlanta.

« L'une des responsabilités du comité est de s'assurer que les quatre régions sont équilibrées autant que possible en termes de force des équipes », a déclaré Rasmussen. « Si nous n'échangeions pas le Kansas et Cincinnati, ces régions seraient déséquilibrées. »

La plupart des têtes de série ont subi des pertes récentes, mais celles-ci ont été compensées par des victoires clés au début de la saison.

Purdue a obtenu une tête de série n ° 1 malgré la perte des deux matchs cette semaine, bien que les deux soient dans des équipes classées – Ohio State n ° 14 et Michigan State n ° 4. Les Chaudronniers (23-3, 12-1 Big Ten) avaient remporté 19 victoires consécutives cette semaine.

Villanova (23-2, 10-2 Big East), l'équipe n ° 1 dans le sondage AP au cours des cinq dernières semaines, a perdu contre St. John's cette semaine. Duke (19-5, 7-4 ACC) a perdu contre le Red Storm la semaine dernière et contre la Caroline du Nord cette semaine. Le Kansas (19-6, 8-4 Big 12) a perdu contre Baylor cette semaine et a perdu deux des trois pour perdre un match derrière Texas Tech dans sa tentative de remporter un 14e championnat consécutif Big 12.

Oklahoma (16-8, 6-6 Big 12), qui s'est hissé au 4e rang du Top 25 AP au début de la saison derrière le phénomène de première année Trae Young, a perdu trois matchs de suite et six sur huit. L'Arizona (20-6, 10-3) a perdu contre Washington et UCLA au cours des deux dernières semaines.

« Le comité était assez fort dans son consensus sur les équipes n ° 1, mais il y a eu beaucoup de dialogue tout au long du premier quadrant parce que les équipes sont si proches », a déclaré Rasmussen. ''C'est du papier mince.''

Le classement pourrait certainement changer avant que le field de 68 ne soit sélectionné le 11 mars avec plus de 1 000 matchs à jouer.


Contenu

Modifier l'arrière-plan

Le pay-per-view était le tout premier sous la bannière In Your House, qui a marqué le début des pay-per-views mensuels de la World Wrestling Federation (WWF, maintenant WWE). Ce premier In Your House a eu lieu le 14 mai 1995, au Onondaga County War Memorial à Syracuse, New York. Les pay-per-views In Your House ont été promus à 14,95 $ US (équivalent à 25 $ en 2020), ce qui était moins cher que les autres pay-per-views du WWF, dans le but d'augmenter ses revenus sur le marché du pay-per-view après le déclin et l'annulation de son réseau de télévision L'événement principal du samedi soir diffusions, et ses revenus insuffisants de la vidéo domestique. [4]

Le WWF a organisé un tirage au sort pour promouvoir l'événement, offrant une nouvelle maison à Orlando, en Floride. Todd Pettengill et Stephanie Wiand ont visité la maison et réalisé le dessin lors du paiement à la séance, qui a été remporté par un résident de 11 ans de Henderson, Nevada, et présenté à sa famille lors de l'épisode du 22 mai de Brut. Ils ont vendu la maison pour 175 000 $ six mois plus tard. [5] [6]

Cet événement initial In Your House était initialement connu simplement sous le nom In Your House. Il a ensuite été renommé rétroactivement en In Your House: Premiere, car il s'agissait du tout premier événement In Your House. [7] Il serait simplement connu sous le nom de Dans votre maison 1. [1] [2]

Scénarios Modifier

La rivalité la plus importante avant le pay-per-view était entre le champion de la WWF Diesel et son rival Sid. Lors du précédent pay-per-view, WrestleMania XI, Diesel a battu Shawn Michaels pour conserver le championnat de la WWF, en partie à cause d'une interférence du garde du corps de Michaels, Sid, qui se retourne contre lui. [8] La nuit suivante, Michaels a déclaré que pour un match revanche potentiel, il donnerait à Sid la nuit, provoquant le garde du corps à se retourner contre Michaels en le bombardant trois fois. Diesel est finalement venu pour aider Michaels. [1] [9] Michaels a été légitimement blessé, [1] [10] et cela l'a mis à l'écart pendant six semaines, mettant de côté des plans pour une revanche entre Diesel et Michaels. [11] Diesel devait ensuite défendre son titre contre Bam Bam Bigelow, membre de l'écurie Million Dollar Corporation, après une confrontation entre les deux lors de l'épisode du 16 avril 1995 de Zone d'action, un programme de télévision secondaire pour le WWF. [12] Le même jour, le Défi de lutte, une autre émission de télévision secondaire, dans un segment mettant en vedette la Société, Bigelow a été sensiblement snobé, signalant un virage. [12] Au cours du week-end du 16 avril, un match entre Sid et Diesel était prévu pour In Your House, dans lequel Sid pourrait potentiellement affronter Diesel pour le championnat WWF, selon qu'il conserve ou perd son titre contre Bigelow. [12] Dans l'épisode du 24 avril de Brut, Sid a déclaré qu'il n'était pas satisfait de cette stipulation, car cela signifiait que si Bigelow gagnait, Sid n'aurait pas une chance de remporter le titre. Diesel a conservé le titre lorsque la Corporation s'est retournée contre Bigelow, Tatanka faisant trébucher Bigelow alors qu'il sortait des cordes. Diesel a frappé Bigelow avec une grosse botte et a exécuté une powerbomb pour la victoire. [13] Après le concours, Bigelow a été insulté par Ted DiBiase et attaqué par la Corporation. Diesel, qui était retourné aux vestiaires, est venu en aide à Bigelow. [14] [15] [16] Dans le match de Sid avec Razor Ramon dans l'épisode du 1er mai de Brut, [13] Diesel s'est approché du ring prêt à combattre Sid, qui, avec le directeur de la Corporation DiBiase, a quitté l'arène brusquement. [15] [17] La ​​semaine suivante le Brut, DiBiase a révélé que lui et Sid travaillaient ensemble depuis un certain temps, admettant que c'était lui qui avait dit à Shawn Michaels d'avoir un garde du corps. [18]

Avant l'événement, la querelle entre Bret Hart et Jerry Lawler, qui remontait à King of the Ring 1993, [19] a été ravivée pour inclure également Hakushi. Après que Hart a remporté le Magazine WWF "Prix du peuple" dans l'épisode du 20 février 1995 de Brut, Jerry Lawler a suggéré que les votes japonais avaient été exclus et que Hart était un raciste. [20] Lawler a persuadé Hakushi que Hart était un raciste, et lors de l'épisode du 25 mars Superstars de la lutte, Hakushi a attaqué Bret après avoir reçu un prix séparé des médias japonais. [1] [20] Dans l'épisode du 10 avril de Brut, Bret a fait équipe avec le 1-2-3 Kid et Bob Holly pour affronter Hakushi et les champions par équipe de la WWF, Owen Hart et Yokozuna. L'équipe de Bret a remporté le match alors que Holly a effectué le tombé sur Owen. [11] [13] [21] Dans l'épisode du 23 avril de Défi de lutte un match entre Bret et Hakushi était prévu pour In Your House. [12] Le même jour, le Zone d'action, Bret a fait équipe avec Razor Ramon pour affronter le champion intercontinental de la WWF Jeff Jarrett (accompagné de The Roadie) et Hakushi. Bret et Ramon ont remporté le match, Ramon épinglant Jarrett. [12] Dans l'épisode du 1er mai de Brut, Bret a proposé d'affronter Lawler à In Your House après son match prévu avec Hakushi. [15] Bret a dédié son match avec Lawler à In Your House à sa mère, car le pay-per-view allait avoir lieu le jour de la fête des mères. Lawler a également répondu que dans l'épisode du 8 mai de Brut que sa mère allait être au bord du ring pour leur rencontre. [15] [18]

La rivalité la plus importante sur l'undercard était pour le championnat intercontinental de la WWF. The feud took place between Razor Ramon, the 1–2–3 Kid, the Intercontinental Champion Jeff Jarrett, and his personal enforcer, The Roadie. Ramon and Jarrett faced each other at WrestleMania XI, but Jarrett was disqualified. [8] [22] Jarrett faced Aldo Montoya on the April 8 episode of Superstars of Wrestling in a non-title match, where Jarrett accidentally pinned himself (he never lifted his shoulder off the ground after being slammed to the mat by Montoya). Jarrett was initially announced the winner, but Montoya was later declared the winner. [23] Jarrett and Montoya faced each other again two weeks later, on the April 22 episode of Superstars of Wrestling. During the match, Razor Ramon came to ringside and chased The Roadie backstage. Despite this, Jarrett managed to gain the victory, making Montoya submit to the figure four leglock. [23] The next day on Wrestling Challenge, Ramon and the 1–2–3 Kid were scheduled to square off against Jarrett and The Roadie at In Your House. After a legitimate neck injury [1] rendered the Kid unable to wrestle, [17] the match was changed into a Handicap match, in which Ramon would face both Jarrett and The Roadie by himself. [15]

The other main rivalry on the undercard was for the WWF Tag Team Championship between the team of Owen Hart and Yokozuna and The Smoking Gunns (Billy Gunn and Bart Gunn). The Smoking Gunns dropped their WWF Tag Team Championship to Hart and Yokozuna at WrestleMania XI, the previous pay-per-view event. [8] [24] Their rivalry was reignited on the April 23 episode of Action Zone, when the Blu Brothers (Jacob Blu and Eli Blu) faced the New Headshrinkers (Sionne and Fatu). Hart and Yokozuna interfered in the contest, attacking the New Headshrinkers, causing a disqualification. The Smoking Gunns ran to the ring, attacking Hart and Yokozuna. The Headshrinkers posed with Hart and Yokozuna's tag team belts and celebrated with the Smoking Gunns. [12] The following night, on Raw, the Smoking Gunns were awarded a rematch for the WWF Tag Team Championship at the In Your House pay-per-view. They made their intentions of winning the title clear by quickly defeating Barry Horowitz and the Brooklyn Brawler. [17] In their last encounter before the event, Bart defeated Hart via pinfall on the May 8 episode of Raw. [15] [18]

Before the event went live on pay-per-view, Jean-Pierre Lafitte defeated Bob Holly in a standard dark match. [25]

Preliminary matches Edit

The first match that aired was a standard match between Bret Hart and Hakushi (managed by Shinja). Bret announced before the contest that he was dedicating his performances to his mother because it was Mother's Day. Jerry Lawler, who faced Bret later in the pay-per-view, watched the match backstage on a monitor. Bret won the contest, [26] when he rolled-up Hakushi to gain a pinfall and end Hakushi's six-month-long undefeated streak. [27] [28] As Hart jumped to the arena floor after the contest, he appeared to legitimately injure his knee. [1]

A two-on-one Handicap match was next as Razor Ramon faced Intercontinental Champion Jeff Jarrett and The Roadie. During the match, Jarrett went to perform the figure four leglock submission hold, but Ramon blocked the maneuver, sending Jarrett to collide with his partner. Ramon performed his "Razor's Edge" finishing move and pinned Jarrett for the victory. [1] [26] After the contest, Ramon tried to perform the "Razor's Edge" on The Roadie, but Jarrett attacked him and applied the figure four leglock. Aldo Montoya went to ringside and attempted to help Ramon, but Jarrett and The Roadie threw him to the arena floor. An "unknown man" ran to the ring and attacked both Jarrett and The Roadie, [26] and several people escorted the "unknown man" backstage. [1] Later in the pay-per-view, Ramon introduced the "unknown man" as Savio Vega during an interview in the "WWF Hotline Room", a fictitious interview room for the WWF. [1] [26] [27]

A qualifying match for the 1995 King of the Ring tournament took place next as Mabel faced Adam Bomb in a standard match. The contest was one-sided and ended in two minutes when Mabel pinned Bomb after he powerslamed him down to the mat. [1] Mabel advanced to the next round of the tournament, beginning a push for the superstar. [1] [2] [26]

Next, Jerry Lawler went to the ring to give a promotional interview before his scheduled match with Bret Hart, declaring that he wanted his match with Bret to take place despite Bret's injury. Lawler was then sent backstage by Tony Garea and Rene Goulet, and Bret was shown icing down his knee. [1] [27]

Next was a tag team match for the WWF Tag Team Championship, where the team of Owen Hart and Yokozuna (managed by Jim Cornette and Mr. Fuji) defended their titles against The Smoking Gunns (Bart Gunn and Billy Gunn). Owen pinned Bart for the victory after Yokozuna delivered a leg drop to Bart's chest, therefore retaining the championship. [1] [2] [26]

Other on-screen personnel [26]
Role: Name:
Commentator Vince McMahon
Dok Hendrix
Spanish Commentator Carlos Cabrera
Hugo Savinovich
Ed Trucco
Interviewer Stephanie Wiand
Todd Pettengill
Ring announcer Howard Finkel
Referee Tim White
Jack Doan
Mike Chioda
Danny Davis
Earl Hebner

Main event matches Edit

Before his match with Bret Hart, Lawler introduced a woman obviously younger than himself as his mother, and wished her a happy Mother's Day. Moments before the contest, Hart revealed that his knee injury was fake. [1] During the contest, referee Earl Hebner became tied upside down in the ropes after being distracted by Shinja. [26] While Hebner was tied upside down, Hakushi interfered and performed a diving headbutt to Hart. Lawler won the match when he rolled-up Hart for the pinfall. [1] [26] [27]

The pay-per-view's main event was a standard match for the WWF Championship, where the champion Diesel defended the title against Sid (managed by Ted DiBiase). Late in the contest, Diesel performed a Jacknife Powerbomb on Sid and went for the pinfall. Tatanka came out and attacked Diesel, which resulted in Diesel retaining the championship via disqualification. Tatanka, along with DiBiase, attacked Diesel. Sid attempted to perform a powerbomb, but Bam Bam Bigelow ran to the ring, forcing the villains to go to the outside. [1] [26] [27]

Dark matches Edit

After the live pay-per-view went off the air there were 3 more dark matches. The first was between The Undertaker and Kama in a standard match, which The Undertaker won after giving Kama a "Tombstone Piledriver". While this match was not shown on pay-per-view, it was included as a bonus match on the VHS home video release. [26] [27]

The next dark match was between Bigelow and Tatanka, which Bigelow won after diving off the top rope and hitting a sunset flip for the pin. This match was also included on the VHS home video release. [26] [27]

The final dark match of the night was a qualifier for the King of the Ring tournament between Davey Boy Smith and Owen Hart (managed by Jim Cornette). The match went to a fifteen-minute time-limit draw. Unlike the other dark matches, this was taped for the June 5 episode of Raw. [26] [27]

The pay-per-view garnered 332,000 buys, which is equivalent to a 0.83 buyrate, [3] a large number that generally surprised many pay-per-view providers. [29] It had more buys than all the other In Your House pay-per-views, with In Your House: Good Friends, Better Enemies receiving the second highest buyrate of 324,000 buys. [3]

At the following pay-per-view, King of the Ring, Diesel teamed up with Bam Bam Bigelow to defeat Sid and Tatanka. [30] Sid faced Diesel in a rematch for the WWF Championship at the In Your House 2 pay-per-view in a Lumberjack match. Diesel retained the title after hitting Sid with his boot. [31] Mabel's push culminated with him winning the King of the Ring tournament by defeating Savio Vega in the finals. [30] With this, Mabel went on to face Diesel at SummerSlam for the WWF Championship, where Diesel retained the title. [10] [32] The rivalry between Bret Hart and Jerry Lawler also continued into King of the Ring, with the two facing each other at the event in a "Kiss My Foot" match. Hart won the match despite outside interference from Hakushi, making Lawler submit to the Sharpshooter. After the match, Hart forced Lawler to kiss his feet. [30]

On the eve of this pay-per-view's 25th anniversary, D-Generation X, represented by Triple H, Shawn Michaels, and "Road Dogg" Jesse James, announced NXT TakeOver: In Your House to celebrate the event's 25th anniversary.


Rule 104. Preliminary Questions

(a) In General. The court must decide any preliminary question about whether a witness is qualified, a privilege exists, or evidence is admissible. In so deciding, the court is not bound by evidence rules, except those on privilege.

(b) Relevance That Depends on a Fact. When the relevance of evidence depends on whether a fact exists, proof must be introduced sufficient to support a finding that the fact does exist. The court may admit the proposed evidence on the condition that the proof be introduced later.

(c) Conducting a Hearing So That the Jury Cannot Hear It. The court must conduct any hearing on a preliminary question so that the jury cannot hear it if:

(1) the hearing involves the admissibility of a confession

(2) a defendant in a criminal case is a witness and so requests or

(3) justice so requires.

(d) Cross-Examining a Defendant in a Criminal Case. By testifying on a preliminary question, a defendant in a criminal case does not become subject to cross-examination on other issues in the case.

(e) Evidence Relevant to Weight and Credibility. This rule does not limit a party’s right to introduce before the jury evidence that is relevant to the weight or credibility of other evidence.

Notes

(Pub. L. 93–595, §1, Jan. 2, 1975, 88 Stat. 1930 Mar. 2, 1987, eff. Oct. 1, 1987 Apr. 26, 2011, eff. Dec. 1, 2011.)

Notes of the Advisory Committee on Proposed Rules

Subdivision (a). The applicability of a particular rule of evidence often depends upon the existence of a condition. Is the alleged expert a qualified physician? Is a witness whose former testimony is offered unavailable? Was a stranger present during a conversation between attorney and client? In each instance the admissibility of evidence will turn upon the answer to the question of the existence of the condition. Accepted practice, incorporated in the rule, places on the judge the responsibility for these determinations. McCormick §53 Morgan, Basic Problems of Evidence 45–50 (1962).

To the extent that these inquiries are factual, the judge acts as a trier of fact. Often, however, rulings on evidence call for an evaluation in terms of a legally set standard. Thus when a hearsay statement is offered as a declaration against interest, a decision must be made whether it possesses the required against-interest characteristics. These decisions, too, are made by the judge.

In view of these considerations, this subdivision refers to preliminary requirements generally by the broad term “questions,” without attempt at specification.

This subdivision is of general application. It must, however, be read as subject to the special provisions for “conditional relevancy” in subdivision (b) and those for confessions in subdivision (d).

If the question is factual in nature, the judge will of necessity receive evidence pro and con on the issue. The rule provides that the rules of evidence in general do not apply to this process. McCormick §53, p. 123, n. 8, points out that the authorities are “scattered and inconclusive,” and observes:

“Should the exclusionary law of evidence, ‘the child of the jury system’ in Thayer's phrase, be applied to this hearing before the judge? Sound sense backs the view that it should not, and that the judge should be empowered to hear any relevant evidence, such as affidavits or other reliable hearsay.”

This view is reinforced by practical necessity in certain situations. An item, offered and objected to, may itself be considered in ruling on admissibility, though not yet admitted in evidence. Thus the content of an asserted declaration against interest must be considered in ruling whether it is against interest. Again, common practice calls for considering the testimony of a witness, particularly a child, in determining competency. Another example is the requirement of Rule 602 dealing with personal knowledge. In the case of hearsay, it is enough, if the declarant “so far as appears [has] had an opportunity to observe the fact declared.” McCormick, §10, p. 19.

If concern is felt over the use of affidavits by the judge in preliminary hearings on admissibility, attention is directed to the many important judicial determinations made on the basis of affidavits. Rule 47 of the Federal Rules of Criminal Procedure provides:

“An application to the court for an order shall be by motion * * * It may be supported by affidavit.”

The Rules of Civil Procedure are more detailed. Rule 43(e), dealing with motions generally, provides:

“When a motion is based on facts not appearing of record the court may hear the matter on affidavits presented by the respective parties, but the court may direct that the matter be heard wholly or partly on oral testimony or depositions.”

Rule 4(g) provides for proof of service by affidavit. Rule 56 provides in detail for the entry of summary judgment based on affidavits. Affidavits may supply the foundation for temporary restraining orders under Rule 65(b).

The study made for the California Law Revision Commission recommended an amendment to Uniform Rule 2 as follows:

“In the determination of the issue aforesaid [preliminary determination], exclusionary rules shall not apply, subject, however, to Rule 45 and any valid claim of privilege.” Tentative Recommendation and a Study Relating to the Uniform Rules of Evidence (Article VIII, Hearsay), Cal. Law Revision Comm'n, Rep., Rec. & Studies, 470 (1962). The proposal was not adopted in the California Evidence Code. The Uniform Rules are likewise silent on the subject. However, New Jersey Evidence Rule 8(1), dealing with preliminary inquiry by the judge, provides:

“In his determination the rules of evidence shall not apply except for Rule 4 [exclusion on grounds of confusion, etc.] or a valid claim of privilege.”

Subdivision (b). In some situations, the relevancy of an item of evidence, in the large sense, depends upon the existence of a particular preliminary fact. Thus when a spoken statement is relied upon to prove notice to X, it is without probative value unless X heard it. Or if a letter purporting to be from Y is relied upon to establish an admission by him, it has no probative value unless Y wrote or authorized it. Relevance in this sense has been labelled “conditional relevancy.” Morgan, Basic Problems of Evidence 45–46 (1962). Problems arising in connection with it are to be distinguished from problems of logical relevancy, e.g. evidence in a murder case that accused on the day before purchased a weapon of the kind used in the killing, treated in Rule 401.

If preliminary questions of conditional relevancy were determined solely by the judge, as provided in subdivision (a), the functioning of the jury as a trier of fact would be greatly restricted and in some cases virtually destroyed. These are appropriate questions for juries. Accepted treatment, as provided in the rule, is consistent with that given fact questions generally. The judge makes a preliminary determination whether the foundation evidence is sufficient to support a finding of fulfillment of the condition. If so, the item is admitted. If after all the evidence on the issue is in, pro and con, the jury could reasonably conclude that fulfillment of the condition is not established, the issue is for them. If the evidence is not such as to allow a finding, the judge withdraws the matter from their consideration. Morgan, supra California Evidence Code §403 New Jersey Rule 8(2). See also Uniform Rules 19 and 67.

The order of proof here, as generally, is subject to the control of the judge.

Subdivision (c). Preliminary hearings on the admissibility of confessions must be conducted outside the hearing of the jury. Voir Jackson v. Denno, 378 U.S. 368, 84 S.Ct. 1774, 12 L.Ed.2d 908 (1964). Otherwise, detailed treatment of when preliminary matters should be heard outside the hearing of the jury is not feasible. The procedure is time consuming. Not infrequently the same evidence which is relevant to the issue of establishment of fulfillment of a condition precedent to admissibility is also relevant to weight or credibility, and time is saved by taking foundation proof in the presence of the jury. Much evidence on preliminary questions, though not relevant to jury issues, may be heard by the jury with no adverse effect. A great deal must be left to the discretion of the judge who will act as the interests of justice require.

Subdivision (d). The limitation upon cross-examination is designed to encourage participation by the accused in the determination of preliminary matters. He may testify concerning them without exposing himself to cross-examination generally. The provision is necessary because of the breadth of cross-examination under Rule 611(b).

The rule does not address itself to questions of the subsequent use of testimony given by an accused at a hearing on a preliminary matter. Voir Walder v. United States, 347 U.S. 62 (1954): Simmons v. United States, 390 U.S. 377 (1968): Harris v. New York, 401 U.S. 222 (1971)

Subdivision (e). For similar provisions see Uniform Rule 8 California Evidence Code §406 Kansas Code of Civil Procedure §60–408 New Jersey Evidence Rule 8(1).

Notes of Committee on the Judiciary, House Report No. 93–650

Rule 104(c) as submitted to the Congress provided that hearings on the admissibility of confessions shall be conducted outside the presence of the jury and hearings on all other preliminary matters should be so conducted when the interests of justice require. The Committee amended the Rule to provide that where an accused is a witness as to a preliminary matter, he has the right, upon his request, to be heard outside the jury's presence. Although recognizing that in some cases duplication of evidence would occur and that the procedure could be subject to abuse, the Committee believed that a proper regard for the right of an accused not to testify generally in the case dictates that he be given an option to testify out of the presence of the jury on preliminary matters.

The Committee construes the second sentence of subdivision (c) as applying to civil actions and proceedings as well as to criminal cases, and on this assumption has left the sentence unamended.

Notes of Committee on the Judiciary, Senate Report No. 93–1277

Under rule 104(c) the hearing on a preliminary matter may at times be conducted in front of the jury. Should an accused testify in such a hearing, waiving his privilege against self-incrimination as to the preliminary issue, rule 104(d) provides that he will not generally be subject to cross-examination as to any other issue. This rule is not, however, intended to immunize the accused from cross-examination where, in testifying about a preliminary issue, he injects other issues into the hearing. If he could not be cross-examined about any issues gratuitously raised by him beyond the scope of the preliminary matters, injustice result. Accordingly, in order to prevent any such unjust result, the committee intends the rule to be construed to provide that the accused may subject himself to cross-examination as to issues raised by his own testimony upon a preliminary matter before a jury.

Notes of Advisory Committee on Rules—1987 Amendment

The amendments are technical. No substantive change is intended.

Committee Notes on Rules—2011 Amendment

The language of Rule 104 has been amended as part of the restyling of the Evidence Rules to make them more easily understood and to make style and terminology consistent throughout the rules. These changes are intended to be stylistic only. There is no intent to change any result in any ruling on evidence admissibility.


1 Preliminary

Chapter 1 of the consolidated regulations is the Preliminary Chapter, it has only one part, Part 1.1, which covers all the introductory matters such as the objectives of the regulations, when they commenced, and importantly, the definitions, including the various exposure standards.

1 Objectives

The objectives of these Regulations are -

a) to further the objects of the Occupational Health and Safety Act 2004 by—

  1. providing for health and safety in relation to workplaces and hazards, activities and things at workplaces and
  2. providing for the safe operation of major hazard facilities and mines in order to reduce the likelihood of a serious incident occurring and
  3. providing for the registration of certain people engaged in construction work at workplaces and
  4. providing for the licensing of certain people engaged in high risk work at workplaces and
  5. providing procedures for the resolution of health and safety issues at workplaces and
  6. specifying the information to be included in entry permits issued under Part 8 of the Act and
  7. providing for other matters that are required or permitted by the Act or that are necessary to give effect to the Act and

(b) to further the objects of the Dangerous Goods Act 1985 by—

  1. prohibiting the use of asbestos and
  2. providing for the protection of property from damage from the use of dangerous goods at major hazard facilities.

The full text of the regulations can be viewed and downloaded from the Victorian Legislation and Parliamentary Documents website - click on Victorian Law Today, then on Statutory Rules, and then on "O" to find the Occupational Health and Safety Regulations.

More Regulations

2.1 General Duties

General Duties are covered by Chapter 2, Part 2.1 of the regulations. read more

2.2 Issue Resolution Procedures

Part 2.2 sets how to resolve issues [under s73(1) of the Act] if there are no relevant agreed procedures in place. . read more

3.1 Manual Handling

Chapter 3 of the Regulations covers Physical Hazards. Part 3.1 is Manual Handling. read more

3.2 Noise

Part 3.2 of the Regulations deals with Noise. read more

3.3 Prevention of Falls

Part 3.3 seeks to prevent incidents at workplaces involving falls of more than 2 metres. read more

3.4 Confined Spaces

Part 3.4 deals with "confined spaces". Incidents in such areas have resulted in serious injury, death and sometimes multiple fatalities. . read more

3.5 Plant

Part 3.5 deals with Plant (tools, equipment, machinery, etc) and systems of work associated with plant. read more

3.6 High Risk Work

This part replaces the 1994 Certification of Plant Users & Operators Regulations, and regulates what work requires a licence. read more

4.1 Hazardous Substances

Chapter 4 of the Regulations covers Hazardous Substances and Materials, with Part 4.1 on Hazardous Substances in general. read more

4.2 Scheduled Carcinogenic Substances

Part 4.2 specifically deals with a subset of Hazardous Substances: Scheduled Carcinogenic Substances. read more

4.3 Asbestos

Part 4.3 of the Regulations deals with Asbestos. read more

4.4 Lead

Part 4.4 of the regulations covers workplaces with 'lead processes'. read more

5.1 Construction

Chapter 5 of the Regulations covers Hazardous Industries. Part 5.1 is the new part on the Construction Industry. read more

5.2 Major Hazard Facilities

Part 5.2 of the regulations deals with Major Hazard Facility sites. read more

5.3 Mines

New regulations for mining, under the OHS Regulations, came into effect on July 1, 2007. read more

6.1 Licences

Part 6 of the Regulations covers Licensing and Registration. Part 6.1 is on Licences. read more

6.2 Registration

Part 6.2 covers registration of plant, including design persons performing construction work and major hazard facilities. read more

WorkSafe Guides to.

WorkSafe Your Guide to. prepared following the release of the consolidated regulation. read more


Primary Outcome

Figure 2. Figure 2. Kaplan–Meier Estimates of Cumulative Recoveries.

Cumulative recovery estimates are shown in the overall population (Panel A), in patients with a baseline score of 4 on the ordinal scale (not receiving oxygen Panel B), in those with a baseline score of 5 (receiving oxygen Panel C), in those with a baseline score of 6 (receiving high-flow oxygen or noninvasive mechanical ventilation Panel D), and in those with a baseline score of 7 (receiving mechanical ventilation or extracorporeal membrane oxygenation [ECMO] Panel E).

Tableau 2. Table 2. Outcomes Overall and According to Score on the Ordinal Scale in the Intention-to-Treat Population. Figure 3. Figure 3. Time to Recovery According to Subgroup.

The widths of the confidence intervals have not been adjusted for multiplicity and therefore cannot be used to infer treatment effects. Race and ethnic group were reported by the patients.

Patients in the remdesivir group had a shorter time to recovery than patients in the placebo group (median, 10 days, as compared with 15 days rate ratio for recovery, 1.29 95% confidence interval [CI], 1.12 to 1.49 P<0.001) ( Figure 2 and Table 2 ). In the severe disease stratum (957 patients) the median time to recovery was 11 days, as compared with 18 days (rate ratio for recovery, 1.31 95% CI, 1.12 to 1.52) (Table S4). The rate ratio for recovery was largest among patients with a baseline ordinal score of 5 (rate ratio for recovery, 1.45 95% CI, 1.18 to 1.79) among patients with a baseline score of 4 and those with a baseline score of 6, the rate ratio estimates for recovery were 1.29 (95% CI, 0.91 to 1.83) and 1.09 (95% CI, 0.76 to 1.57), respectively. For those receiving mechanical ventilation or ECMO at enrollment (baseline ordinal score of 7), the rate ratio for recovery was 0.98 (95% CI, 0.70 to 1.36). Information on interactions of treatment with baseline ordinal score as a continuous variable is provided in Table S11. An analysis adjusting for baseline ordinal score as a covariate was conducted to evaluate the overall effect (of the percentage of patients in each ordinal score category at baseline) on the primary outcome. This adjusted analysis produced a similar treatment-effect estimate (rate ratio for recovery, 1.26 95% CI, 1.09 to 1.46). Patients who underwent randomization during the first 10 days after the onset of symptoms had a rate ratio for recovery of 1.37 (95% CI, 1.14 to 1.64), whereas patients who underwent randomization more than 10 days after the onset of symptoms had a rate ratio for recovery of 1.20 (95% CI, 0.94 to 1.52) ( Figure 3 ). The benefit of remdesivir was larger when given earlier in the illness, though the benefit persisted in most analyses of duration of symptoms (Table S6). Sensitivity analyses in which data were censored at earliest reported use of glucocorticoids or hydroxychloroquine still showed efficacy of remdesivir (9.0 days to recovery with remdesivir vs. 14.0 days to recovery with placebo rate ratio, 1.28 95% CI, 1.09 to 1.50, and 10.0 vs. 16.0 days to recovery rate ratio, 1.32 95% CI, 1.11 to 1.58, respectively) (Table S8).


Synonym study for preliminary

Also, preliminary data show such immunity may not protect against the new variant in South Africa at all.

Search-and-rescue operations were conducted Monday evening and Tuesday, then suspended because of the danger of further avalanches, according to a preliminary report from the Colorado Avalanche Information Center.

The technology is useful for preliminary screenings and triaging, but it’s no substitute for professionals who are trained to develop a rapport and counsel those in distress.

A preliminary investigation suggests the cluster of cases is linked to off-campus gatherings that were hosted over the weekend, officials said.

Strikingly, however, the preliminary efficiency is quite a bit higher than those vaccines are showing, and it's not clear how the Sputnik-specific features could account for the difference.

I testified merely eight feet from this monster at a preliminary hearing.

So I begin polishing, Boyle begins to make preliminary drawings, and things are buzzing.

Hitchcock has a few preliminary ideas for camera moves, and I make a few proposals about characterization and dialogue.

Preliminary results performed by Italian authorities “have not detected any manufacturing defect,” she added.

These preliminary results give us hope that the project will succeed in the coming years.

Different lots of Wright's fluid vary, and a few preliminary stains should be made with each lot to learn its peculiarities.

The risk usually begins with the date of the policy, unless it is effected by a preliminary contract.

As he closed in on the V-shaped opening in the ridge, he slowed down, to make a preliminary survey of the country ahead.

I am to teach the theory of music, and yesterday I held the preliminary examination.

After a preliminary defeat he was elected deputy at the time when Sallenauve sent in his resignation, in 1841.


UPDATE 1-Preliminary data indicates Sinovac COVID-19 vaccine effective against Brazilian P1 variant - official

BRASILIA/SAO PAULO, March 10 (Reuters) - Preliminary data from a study in Brazil indicates that the COVID-19 vaccine developed by China's Sinovac Biotech Ltd is effective against the P1 variant of the virus first discovered in Brazil, Sao Paulo's state governor Joao Doria said on Wednesday.

Doria's comments at a news conference in Sao Paulo confirm a Reuters report from earlier this week, which said the study had tested the blood of vaccinated people against the Brazilian variant of the virus. Coronavac, as the Sinovac shot is known, is the main vaccine currently being used to inoculate people in Brazil.

Dimas Covas, head of research institute Butantan, which is manufacturing the Sinovac vaccine, said other tests in China have indicated effectiveness against the UK and South Africa variants.

Butantan has already delivered 16 million doses of the vaccine to Brazil's Ministry of Health, which has acquired 4 million doses from India of the Oxford-AstraZeneca vaccine. (Reporting by Jamie McGeever in Brasilia and Eduardo Simoes in Sao Paulo)


Voir la vidéo: Montage Vidéo séance 1 préliminaires (Décembre 2021).